Tout Costa Rica BLOG

Itinéraires au Costa rica. Préparer son voyage grâce à 1000 expériences vécues.

Résumé vacances en famille [26/12 au 23/01/2021]

Nous sommes rentrés au Québec depuis une semaine (donc encore en quatorzaine), après 4 semaines mémorables de détente et découverte au Costa Rica.

Merci aux conseils de Pierre / TCR pour la préparation de l’itinéraire ainsi que pour le briefing à l’arrivée chez Pierre Détente. Nous confirmons aussi que la carte Premium TCR nous a bien servi à plusieurs reprises sur les activités et une (petite) partie des hébergements, donc nous l’avons rentabilisée sans soucis. Merci aussi pour la location du 4x4 à un prix très concurrentiel.

Voyage en famille avec 2 petits bouts (7 mois et 3 ans), donc notre itinéraire était orienté « trajets courts et pas trop fréquents ». Ceci dit, nous avons quand même exploré une bonne partie du pays, à l’exception de la côte Caraïbes.

Arrivée à San José/Alajuela – départ de Liberia.

  • Premier conseil : ne partez pas bille en tête vers La Paz Waterfall ou le Poas : emportez vos vêtements de pluie et un bon pull car le contraste est important avec Alajuela où vous venez de débarquer et où il fait beau et chaud… ce n’est plus le cas là-haut. Faute de tenues adaptées, nous n’avons finalement pas entrepris la visite une fois arrivés. Dommage, ça semblait top.
  • La route entre Alajuela et Uvita est très bonne, mais notez qu’il y a 2 péages où il vous faudra de la monnaie pour payer. Votre mission est donc de retirer du liquide avant de quitter la ville et tenter d’avoir un peu de petites coupures. Arrêt à mi-chemin au « pont des crocodiles » : ça vaut le coup d’œil pour les sauriens et pour un bon petit café sur place.
  • D’une manière générale, les routes du pays sont très bonnes (contrairement aux avis reçus), mais il nous a semblé qu’une immense partie d’entre elles ont été tout juste refaites (et pour une partie, travaux encore en cours) « grâce » au Covid qui a dû libéré les routes pour les ouvriers. Beaucoup de revêtements tout beaux tout frais. On ne nie pas qu’il y ait des pistes au Costa Rica : c’est une autre histoire, même si, grâce au 4x4, elles sont tout à fait praticables à petite vitesse !
  • Info Covid : tout au long de notre voyage, des gens très respectueux des mesures d’hygiène. Postes de lavage des mains partout où l’on va (restos, supermarchés, activités diverses) et tous les professionnels, ainsi que beaucoup de citoyens portent le masque. A noter : une immense majorité utilise des masques en tissus, réutilisables donc : BRAVO !!! ça change de Montréal où nous voyons beaucoup trop de masques jetables, donc pas du tout écologique ! En bref, nous nous sommes vraiment sentis en sécurité et avons même « un peu » oublié le virus qui monopolise nos têtes depuis presque un an. Un break qui fait du bien !
  • Uvita : Jolies plages. N’hésitez pas à faire le Dolphin Tour (carte Premium) pour l’observation des cétacés. Equipe sympa.
  • Manuel Antonio : logement à la porte du parc. Pas de file d’attente du tout du tout en y étant à l’ouverture (7h). Les premières heures sont paisibles et moins chaudes. Pour les familles : n’hésitez pas à EMMENER LA POUSSETTE ! ça passe sur 95% des sentiers ouverts actuellement ; la plupart sont mêmes très propices. Plage de Manuel Antonio : simplement LA PLUS BELLE de notre parcours (et pourtant, il y avait de la concurrence). Sachez qu’il y a un café à l’intérieur pour avoir à manger et à boire. Vous pouvez donc partir léger (surtout que tout aliment est interdit à l’entrée – en théorie – pas de vrais contrôles et tolérance pour la nourriture pour bébé). N'hésitez pas à dîner/souper au resto El Avion sur les hauteurs pour y admirer le coucher du soleil.
  • Pour couper en deux la route entre Manuel Antonio et La Fortuna, nous avons décidé de faire une étape à l’hôtel Cerro Lodge à Tarcoles. Excellent choix car leur domaine est magnifique et nous y avons vu nos seuls aras et toucans du voyage (en liberté du moins), ainsi que plein d’autres oiseaux et iguans.
  • La Fortuna : région très sympa si vous avez une météo qui vous offre de voir le volcan. Nous avons été gâtés ! Les bains du Baldi sont grands et jolis (super réduc avec la carte Premium TCR), avec une partie jeux pour les enfants, mais tous les bains leurs sont accessibles aussi.
  • Visite de Arenal Natura Ecological Park (aussi sur la carte Premium): à faire avec un guide du lieu sinon vous ne verrez pas ou peu les jolies toutes petites grenouilles ainsi que les fameuses grenouilles vertes (en liberté celles-ci) ! NB: Prenez le porte-bébé, la poussette ne passe pas.
  • Randonnée Arenal 1968 (aussi sur la carte Premium) : nous avons fait le petit circuit pour que ce soit faisable avec notre fille de 3 ans à pied.
  • Ponts suspendus du Mystico Park : superbe aussi, plus longue marche dans la forêt. Nous l’avons fait avec un super guide franco-costaricien, très intéressant et sympathique : Pierre Quantin (pierrequantin@hotmail.fr). Il propose aussi la rando de l’Arenal et autres.
  • Entre Arenal et Santa Elena, nous avons fait une étape à l’hôtel Mystica au bout du lac : superbe endroit, très bien tenu et restaurant de grande qualité – inspiration italienne. Vue imprenable sur le lac et le volcan au loin ; jardin splendide. Vous pouvez manger au café Macadamia tout proche. Nous avons fait un crochet par le Centro de Rescate Las Pumas à côté de Canas pour voir des animaux quasi-impossible à voir ailleurs : pumas, jaguars, etc…
  • Pour rejoindre Santa Elena (Monteverde) depuis Canas, nous avons choisi les pistes qui traversent une jolie région montagneuse et offrent une vue splendide sur le golfe de Nicoya. Mais si vous n’êtes pas rodés aux chemins et aux pentes abruptes ou juste trop pressés, prenez la Panamerica… Si vous voulez, un tant soit peu, utiliser votre 4x4, alors prenez les pistes et l’application Maps.me (ça peut aider).
  • Les tyroliennes du Selvatura comme recommandées par TCR (carte Premium) valent définitivement d’être faites (si vous n’avez pas le vertige bien sûr), même par mauvais temps. Longues, hautes, dans un décor magnifique. Par contre, il faut quelqu’un pour garder les petits bien sûr. L’activité n’est proposée qu’à partir de 4 ans.
  • Avons choisi la visite de la réserve Curi Cancha mais la météo n’était vraiment pas agréable (comme souvent dans cette région bien sûr). Les pantalons de pluie et imperméables sont indispensables. On a quand même vus des colibris (grâce aux mangeoires) et des quetzals (grâce au guide francophone recommandé par TCR).
  • A Santa Elena : le resto « Bon Appétit » est une vraie bonne adresse, un peu raffiné, pas guindé, service impeccable.
  • Traversée à Puntarenas, par le ferry vers Paquera : sympa à faire. Sommes restés à l’hôtel Vista Las Islas (carte Premium) : super choix ! Les parties communes et les chambres ont toutes une vue incroyable sur la mer et les îles. Piscine très belle avec cette vue. Un bon resto aussi (heureusement car peu de choix à Paquera même). Seules les literies sont moyennes, mais nous recommandons l’hôtel sans aucun doute. N’hésitez pas à aller à Isla Tortuga et à faire la réserve de Curu. Sentiers simples d’accès, avec des animaux visibles dès l’entrée. NB1 : pas tous faisables en poussette ; privilégiez le porte-bébé. NB2 : Paiement de l’entrée en liquide seulement !).
  • Plusieurs jours à Samara pour profiter des jolies grandes plages de sable de Carrillo et Samara. Très sympa, mais selon les marées/les jours, les vagues sont plus ou moins fortes donc baignades en conséquence.
  • Fin de séjour à Potrero pour pourvoir faire nos tests PCR à Hospital Metropolitano près de Huacas et reprendre l’avion 3 jours plus tard à Liberia. On recommande d’aller voir playa Conchal : très nature, très belle, mais impraticable à la baignade le jour où nous y étions (vagues énormes et puissantes) ; ainsi que playa flamingo, très agréable. La plage de Potrero, quant à elle, ne présente pas vraiment d’intérêt (hormis celle d’être au pied de notre dernier hôtel, ce qui est, sommes toute, appréciable !).

De nouveau, région très propice aux vagues, donc plus surfeurs que famille. Ceci dit, nous avons bien apprécié quand même ces gigantesques plages de sables! Tout comme les couchers de soleil sur l'ensemble de la côte Pacifique qui sont superbes !

En bref, nous avons eu l’occasion de voir beaucoup de faune (singes, iguanes, oiseaux multiples, grenouilles, agutis, ratons, papillons, dauphins, crocodiles, etc.) et de flore au cours de notre voyage, pas seulement dans les parcs, mais aussi au quotidien dans les hôtels, aux bords des routes, etc. Les paysages, surtout au sud côté Pacifique et dans le centre autour du lac Arenal, sont luxuriants et grandioses. Même les trajets en eux-mêmes sont un spectacle. Plus secs sur Nicoya comme prévu.

Nous avons trouvé facile de voyager au Costa Rica. Seule difficulté : réussir à retirer des dollars aux distributeurs : mission quasi-impossible même dans des villes importantes. La plupart, même dans les banques, ne donnent que des colones. Ceci dit, contrairement aux avis reçus, il est possible de payer 98% du temps en cartes (resto, hôtel, etc.). Peu de besoin de liquide, même si beaucoup d’hôtel propose une réduction en cas de paiement en liquide.

En ce moment, le tourisme étant extrêmement limité par rapport à des conditions pré-Covid, nous avons eu le privilège d’être seuls, ou presque, à tous les endroits. Nous avons compris qu’usuellement, c’est plutôt l’inverse (files d’attente et gros groupes), donc ça a beau être plus dur pour les professionnels locaux du tourisme, c’est fort appréciable pour ceux qui parviennent à voyager !

Merci à Pierre et au réseau TCR pour les conseils et l’assistance téléphonique (et la carte SIM).

 

Vues : 213

Commenter

Vous devez être membre de Tout Costa Rica BLOG pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Tout Costa Rica BLOG

Devis en ligne gratuit et sans surprise !

GPS, 2nd conducteur, kilométrage illimité, assistance 24h/24h et assurance tous risques avec franchise OFFERTS !

Découvrez le livre de Pierre !

Discussion Forum ToutCostaRica

© 2021   Créé par ToutCostaRica.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation