Tout Costa Rica BLOG

Itinéraires au Costa rica. Préparer son voyage grâce à 1000 expériences vécues.

De retour du Costa Rica ce 25 mars 2020

Merci à Pierre, Noémie et toute leur équipe pour leur accueil au Costa Rica.

Partis de Belgique à 5 adultes le 8 mars, nous avions organisé notre périple nous-mêmes (billets d'avion, circuit, réservation des hôtels…)  Nous avons loué un gros 4X4 par l'intermédiaire de Pierre et bénéficié du briefing de départ de Noémie.  Un grand plus quand on voyage dans un pays dont on ne connait même pas la langue !

Arrivés à San José comme prévu dans la soirée grâce à un vol Swissair-Edelweis, un taxi nous attendait à l'aéroport et nous avons séjourné 2 nuits à l'hôtel Aranjuez grâce à ToutCostaRica (https://www.hotelaranjuez.com/) .  Un hôtel tout simple et plein de charme avec un délicieux petit-déjeuner bien copieux.  Notre première journée est occupée par une visite de la ville, quelques courses et farniente dans les jardins de l'hôtel.  Déjà, en Belgique, on parle de confinement dû au coronavirus, mais les choses ne sont pas encore très claires...

Le 10 mars à 6h30, nous sommes pris en charge par le Turtle Beach Lodge (https://www.turtlebeachlodge.com/) pour un séjour de 2 nuits dans le Parque Natcional de Tortuguero.  Très chouettes prestations du lodge et de notre guide Alberto !  Traversée du Parque Nacional Braulio Carillo (ananas, riz, bétail, bananeraie), petit-déjeuner costa-ricain,  transfert en bateau sur les canaux jusqu'au village de Tortuguero et achat des tickets d’entrée pour le Parque Nacional de Tortuguero.  Au lodge, tout est prévu : repas et activités, telles que découverte de la jungle à pied (bottes fournies), marche nocturne, balade en bateau tôt le matin pour observer l'éveil de la nature...  Un seul regret : il nous avait été conseillé par le lodge de ne prendre avec nous qu'un minimum de bagages et de laisser le reste à la consigne de l'hôtel Aranjuez...  En fait, il n'en était rien.  Nous aurions pu prendre avec nous l'entièreté de nos valises et ne pas revenir jusqu'à San José après Tortuguero...  Nous aurions gagné beaucoup de temps et peut-être évité pas mal de péripéties...

Le 12 mars vers 16h, de retour à San José, nous prenons livraison de notre voiture, flambant neuve !  300m plus loin, nous plongeons dans un caniveau (très profond à San José) et éclatons un pneu…  Désarroi total dans la voiture, mais qu'à cela ne tienne… Rien ne fait peur aux Costa-Ricains.  En quelques minutes, 5 gentils messieurs ont sorti la voiture du fossé et changé le pneu…  Il ne nous reste plus qu'à prendre la route, direction Arenal - La Fortuna.  Il fait noir et les bancs de brouillard à couper au couteau sont nombreux !  Une route difficile et dangereuse qui nous mène au Princesa à la Luna Ecolodge (https://www.princesadelalunaecolodge.com/).  Un lodge magnifique...sur les photos…  Petite déception effectivement en découvrant notre logement : 3 chambres petites et vétustes, une cuisine qui ne donne absolument pas envie d'être utilisée, et la magnifique piscine est vide et sale…  Le personnel y est cependant sympathique mais ce lieu pourrait être une merveille perdue en pleine jungle…  Nous y séjournons 3 nuits, et optons pour la visite du Parque Nacional Arenal : les secteurs Volcan et Peninsula.  Très beaux tous les deux !  Nous parcourons également le parc Misitico (https://www.misticopark.com/) et ses ponts suspendus, un conseil de Noémie de ToutCostaRica.  Superbe !  Soirée à La Fortuna dans un soda.

Le 15 mars, une longue route nous attend pour rejoindre le Tierra Madre Lodge (http://fr.tierramadre.co.cr/) à la frontière nicaraguayenne.  En chemin, nous comptons nous arrêter au volcan Tenorio et son Rio Celeste.  Malheureusement, la pluie y tombe à flot et nous préférons poursuivre notre route en direction de La Cruz…  Nous sommes dans le Costa Rica profond !  Des kilomètres de pistes à parcourir et deux gués à franchir pour arriver au lodge, mais un paysage à couper le souffle nous y attend : le lac Nicaragua et ses volcans sont grandioses !

Un couple de compatriotes  s’y est installé il y a une dizaine d’années pour un projet un peu fou de préservation de l’environnement.  Nous y découvrons la ferme qu'ils ont construites de leurs mains et les alentours (permaculture, reforestation, reconstruction des sols, riz, bananes, cannes à sucre…), leur maison, les lodges…  Un endroit hors du commun !  Et loin des réseaux…  Nous parvenons néanmoins à capter que le confinement est décidé en Belgique, que l'Europe a fermé ses frontières et que l'ambassade belge au Panama nous conseille de rentrer au plus vite.  Ambassade cependant injoignable et consulat très vague.  Notre vol jusque Zurich prévu le 24 mars est toujours annoncé.  Nous savons que tout vol est susceptible d'être annulé et ne prenons pas le risque de le changer.  Notre voyage continue, même si nos enfants nous font état d'un "état de guerre" en Belgique.  Fahimeh et Adrien, de Tierra Madre, sont adorables et font ce qu'ils peuvent pour nous aider.

Le 17 mars, nous visitons le Parque Nacional de Santa Rosa, le plus vaste parc du Costa Rica, connu pour son incroyable palette de milieux différents : il regroupe des forêts de feuillus, de chênes, de conifères, des mangroves dont la mangrove rouge, des forêts littorales, des marais et des savanes…  Il abrite plus de 10.000 espèces d’insectes et 250 d’oiseaux ainsi que quelques grands félins - jaguars, ocelots, pumas- et d’autres mammifères intéressants - cerf de Virginie, singes hurleurs et singes araignées, pécaris à collier, coatis…, notamment au pied du volcan Orosi. Pour la première fois, nous nageons dans l'océan Pacifique !  La fin de la journée est marquée par le début du confinement au Costa Rica : la fermeture des parcs et des plages dans la région du Guanacaste a été décidée...  Nous partons le lendemain...  Nous avons eu beaucoup de chance car nous sommes les derniers visiteurs…

Le 18 mars, nous prenons la Panaméricaine, direction Monteverde, avec un arrêt à Liberia, ville la plus sèche du Costa Rica.  Rien de bien particulier à y voir…  Nous passons la nuit à l’hôtel Cabinas el Pueblo, sorte d'auberge de jeunesse bien située pour visiter le parc de Monteverde. Nous optons pour la visite du parc privé de Curi Cancha, conseil de Noémie, que nous ne regrettons pas d'avoir suivi.  Nous parcourons la réserve sans guide et avons la chance d'y voir beaucoup d'animaux, surtout des oiseaux, dont le mythique quetzal !

L'après-midi, nous reprenons la route vers Quepos où nous logeons aux Villas Jacquelina (https://www.villasjacquelina.com).  Nous y sommes pratiquement seuls...  Les touristes sont partis, ont fui les hôtels...et c'est tout bénéfice pour nous !  Pas besoin de se lever aux aurores pour visiter le parc Manuel Antonio...  Nous en profitons encore jusqu'à 14h, moment où l'heure du confinement costa-ricain a sonné : le parc est vidé par les gardes et notre bain bien agréable dans le Pacifique est interrompu brutalement.  Nous repartons donc sans trop savoir si nous pouvons continuer notre voyage.  Notre vol de retour est toujours maintenu, nous prenons donc la route de Uvita en ignorant si notre hôtel sera toujours ouvert.  Et là, une belle surprise nous attend : la Cascada Verde (http://www.cascadaverde.eu/) est non seulement ouverte, mais particulièrement agréable !  Une sorte d'auberge de jeunesse, zen et accueillante, où il fait bon se poser et oublier tout le reste...  Magnifique coucher de soleil et petit bain de fin de journée à Marino Ballena.  Il n'y a plus moyen de manger à 5 à la même table dans un restaurant.  Les consignes de distanciation sociale sont claires et strictes.  Nous décidons donc d'acheter de quoi se préparer un petit souper à l'hôtel.  Très chouette petite soirée.

Ce 22 mars, il est prévu de se rendre à Sierpe où le bateau nous attend pour nous conduire au Corcovado Adventures Tent Camp Lodge ( https://corcovado.com/).  Nous devons y séjourner 3 nuits.  Le parc sera fermé mais l'hôtel est ouvert...  Nous y retrouvons une seule autre touriste, belge elle aussi.  Nous sommes gâtés car nous sommes les derniers clients avant...6 mois.  C'est triste de voir ce village et ces hôtels vides, mais pour nous, c'est le bonheur : bains quotidiens dans l'eau chaude du Pacifique, balades, découverte des aras magnifiques, des capucins parfois agressifs...  

Le 24, nous reprenons le bateau vers Sierpe.  Une longue route nous attend pour rejoindre San José et son aéroport, d'où notre avion devrait décoller le soir en direction de Zurich.  Nous n'avons pas pu nous enregistrer en ligne...  Le chaos semble total sur tous les sites d'aéroport et de compagnies...  A l'aéroport, nous apprenons que notre vol Zurich-Bruxelles a été annulé, sans aucune information vis-à-vis des passagers...  La condition pour pouvoir embarquer ce soir est de trouver par nos propres moyens une solution pour rejoindre Bruxelles le 25 dans la journée...  Beaucoup de stress, plusieurs pistes étudiées, et nous trouvons des billets de train pour faire Zurich-Bruxelles en 12h de temps, en pleine nuit, avec 6 changements.  Munis de notre précieux sésame, nous décollons de San José, direction l'Europe...  Arrivés à Zurich, nous optons finalement pour une voiture de location pour rejoindre notre nid...  Plus rapide et plus directe !  Bien rentrés en Belgique, nous savourons la chance que nous avons eue de vivre ce voyage (presque) comme prévu, jusqu'au bout et d'être rentrés (presque) sans encombre au pays...  Merci à Pierre et son équipe pour  tous les bons conseils, et la présence permanente au bout du fil !

Vues : 213

Commenter

Vous devez être membre de Tout Costa Rica BLOG pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Tout Costa Rica BLOG

Devis en ligne gratuit et sans surprise !

GPS, 2nd conducteur, kilométrage illimité, assistance 24h/24h et assurance tous risques avec franchise OFFERTS !

Découvrez le livre de Pierre !

Discussion Forum ToutCostaRica

© 2020   Créé par ToutCostaRica.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation